On n'arrête pas le théâtre! I LE TRIOMPHE DE L'AMOUR

On n'arrête pas le théâtre! I LE TRIOMPHE DE L'AMOUR

FESTIVAL ON N’ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


LE TRIOMPHE DE L'AMOUR


De Marivaux Par le Collectif Géranium


Dans le but de retrouver et de séduire l’héritier légitime du trône de Sparte, la princesse Léonide s’introduit travestie en homme chez le philosophe Hermocrate, qui élève le jeune homme qu’elle recherche. Devenue le chevalier Phocion, elle s’infiltre masculinement dans cette maison où l’amour est interdit et trouble la vie de tous ses occupants. Confondue par certains, aveuglante pour d’autres, s’attirant les faveurs de tous, Léonide / Phocion se lance dans une course effrénée, déjouant la vigilance du philosophe et la rigueur de sa sœur Léontine, pour conquérir le cœur de son jeune amant.


Le Triomphe de l’Amour s’inscrit dans le prolongement direct du travail du Collectif GÉRANIUM autour de Falk Richter (Les Êtres En Quête – 2017, Play Loud – 2018)
Nous nous emparons de l’écriture de Marivaux avec la même joie, la même vivacité ; loin de la considérer classique, nous la savons proche de nous. Elle nous entraîne en nous-même, dans les méandres de nos émotions ; son rythme et sa structure nous emportent. Nous savons également le caractère ludique du théâtre de Marivaux. Théâtre d’acteurs, écrit pour les Comédiens Italiens, qui sait mêler la comédie aux réflexions sur les relations humaines. Le travestissement est notamment pour lui moteur d’écriture : procédé théâtral par excellence, il induit la complicité du spectateur avec l’histoire qui lui est racontée. Car même s’il est ancré dans la réalité et la violence des sentiments, Le Triomphe de l’Amour est avant tout un jeu. Jeu sadien parfois, jeu bouffon d’autres fois. Jeu de dominations et de séduction, auquel tout le monde ne gagnera pas.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement