On n'arrête pas le théâtre! I LE RÊVE  D'UN HOMME RIDICULE

On n'arrête pas le théâtre! I LE RÊVE D'UN HOMME RIDICULE

FESTIVAL ON ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


LE RÊVE D'UN HOMME RIDICULE
Mise en scène : François Jaulin


Ce sont les révélations d’un homme ridicule en état de crise, ses ruminations éclatant à la face du monde… La vie d’un homme habité par le nihilisme qui va trouver son salut dans un rêve.


C’est l’histoire d’un homme fatigué, indifférent au monde, se définissant comme ridicule qui décide de se suicider. En se dirigeant vers son appartement, une petite fille lui demande de secourir sa mère. L’homme la repousse violemment et rentre chez lui. Au moment de se suicider, il est rongé par la culpabilité de ne pas avoir aidé cet enfant et s’endort.
Dans son rêve, il est transporté sur une terre où les hommes vivent en harmonie avec la nature. Mais sa seule présence introduit le mensonge, la vanité, la jalousie… Alors les hommes s’entretuent et le chaos apparaît. À son réveil, il prend conscience de son rêve, et veut prêcher la vérité. Il a bel et bien vu que l’homme pouvait vivre en harmonie et que chaque homme possède « ce possible » en lui.


Il y a quelque chose de drôle et de dramatique dans ce personnage. Sa subite compassion, et sa naïveté envers le monde le rendent risible et en même temps tragique.


Cette histoire contient les grands thèmes travaillés par Dostoïevski, tout au long de sa vie : le suicide, le ridicule, le nihilisme, l’enfant maltraité, le refuge dans l’utopie, « la volonté de dépasser la vulgarité dégoûtante et insupportable de la vie »…
Nous défendons un théâtre où l’homme malgré ses faiblesses, ses ratés, ses humiliations garde une dignité et une grandeur.


1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement