Billetterie L'étoile du nord : Réservez votre billet

On n'arrête pas le théâtre! I LE TRIOMPHE DE L'AMOUR

On n'arrête pas le théâtre! I LE TRIOMPHE DE L'AMOUR

  • Sam. 29 juin à 19 h 30 + autres dates
  • L'étoile du nord - Paris

FESTIVAL ON N’ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


LE TRIOMPHE DE L'AMOUR


De Marivaux Par le Collectif Géranium


Dans le but de retrouver et de séduire l’héritier légitime du trône de Sparte, la princesse Léonide s’introduit travestie en homme chez le philosophe Hermocrate, qui élève le jeune homme qu’elle recherche. Devenue le chevalier Phocion, elle s’infiltre masculinement dans cette maison où l’amour est interdit et trouble la vie de tous ses occupants. Confondue par certains, aveuglante pour d’autres, s’attirant les faveurs de tous, Léonide / Phocion se lance dans une course effrénée, déjouant la vigilance du philosophe et la rigueur de sa sœur Léontine, pour conquérir le cœur de son jeune amant.


Le Triomphe de l’Amour s’inscrit dans le prolongement direct du travail du Collectif GÉRANIUM autour de Falk Richter (Les Êtres En Quête – 2017, Play Loud – 2018)
Nous nous emparons de l’écriture de Marivaux avec la même joie, la même vivacité ; loin de la considérer classique, nous la savons proche de nous. Elle nous entraîne en nous-même, dans les méandres de nos émotions ; son rythme et sa structure nous emportent. Nous savons également le caractère ludique du théâtre de Marivaux. Théâtre d’acteurs, écrit pour les Comédiens Italiens, qui sait mêler la comédie aux réflexions sur les relations humaines. Le travestissement est notamment pour lui moteur d’écriture : procédé théâtral par excellence, il induit la complicité du spectateur avec l’histoire qui lui est racontée. Car même s’il est ancré dans la réalité et la violence des sentiments, Le Triomphe de l’Amour est avant tout un jeu. Jeu sadien parfois, jeu bouffon d’autres fois. Jeu de dominations et de séduction, auquel tout le monde ne gagnera pas.


On n'arrête pas le théâtre! I BRUMES lecture

On n'arrête pas le théâtre! I BRUMES lecture

  • Dim. 30 juin à 19 h 30
  • L'école Auvray-Nauroy - Saint-Denis

FESTIVAL ON N’ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


BRUMES Lecture
Ecriture et mise en espace : Sandrine Nicolas Interprétation : Aurélia Arto Vidéo : Camille Sauvage Régie : Leslie Horowitz


« Brumes » est une échappée dans le big bang mental d’une adolescente. Elle fugue. Elle saute les barrières et erre dans les zones interdites. Une fugue immobile à grandes enjambées verbales.


On n'arrête pas le théâtre! I ONAPL CINÉMA!

On n'arrête pas le théâtre! I ONAPL CINÉMA!

  • Dim. 30 juin à 21 h
  • L'étoile du nord - Paris

FESTIVAL ON ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


ONAPL CINÉMA !


Organisé par Kafard Films
Réalisateurs : Mélina Krempp, Adrien Chata, Eve Tailliez, Mitra Hekmat, Nathanael Jousselin, Jean Michel Tari, Liana Kassir et Renaud Pachot


Depuis 6 ans, nous avons monté un concept simple : fabriquer des films-courts qui s’inspirent des créations théâtrales programmées durant le festival. Soit un film librement réalisé à partir de chaque pièce. Faire du cinéma à partir de cette rencontre humaine, artistique. Découvrir l'ambiance des répétitions, l'énergie des acteurs, le rêve du metteur en scène, la force des textes.


ALORS EN 2019 :
ON N’ARRÊTE PAS LE CINÉMA PARCE QU’ON A BESOIN DE FICTION ET QUE BIEN SOUVENT LES MOTS MANQUENT.
ON N’ARRÊTE PAS LE CINÉ SOUS PRÉTEXTE QUE L’ESPOIR EST EN VACANCES ET QUE MÊME LA PUB DANS LE MÉTRO DIFFUSE DE LA VIDÉO. ON N’ARRÊTE PAS LE CINÉ PARCE QU’ON EST PAS SEUL : AVEC NOUS GRAVITENT DES GUERRIERS DE L’IMAGE ET DU SON ET LA PROD KAFARD FILMS.
ON N’ARRÊTE PAS LE CINÉ, MÊME SANS ARGENT, PARCE QU’ON A DES FANTASMES EN MOUVEMENT QUI DÉFILENT EN CONTINU DANS NOS CRÂNES ET PARCE QU’EN TOURNAGE, ON A LA SENSATION DE VIVRE PLUS.
ON N’ARRÊTE PAS LE CINÉ PARCE QU’ON A TOUJOURS RIEN À VENDRE ET QUE LA SOIRÉE DE PROJECTION EST GRATUITE POUR TOUT LE MONDE.
PARCE QU’ON AIME ÇA, DE LA LUNE DE MELIES JUSQU’À L’AURORE DE MURNAU EN PASSANT PAS L’ÉTOILE NOIRE DE LUCAS ET MELANCHOLIA DE VON TRIER.
ON N’ARRÊTE PAS LE CINÉ PARCE QU’ON PEUT Y MOURIR PLUSIEURS FOIS, QUE C’EST TOUJOURS AUSSI TRISTE ET QU’EN VRAI ON AIME VERSER QUELQUES LARMES DANS LA PÉNOMBRE D’UNE SALLE.
PARCE QUE C’EST LE PLUS JEUNE ART D’ENTRE LES 7 ET QU’IL RESTE À INVENTER. PARCE QU’ON VEUT TOURNER NOS DICTATEURS EN RIDICULE ET LES OUBLIÉS DU PEUPLE EN HÉROS.
PARCE QU’IL FAIT PARLER LES ANIMAUX, RESPIRER LES FANTÔMES ET RENCONTRER LES EXTRA-TERRESTRES.
ON N’ARRÊTE PAS LE CINÉ PARCE QUE PARFOIS ON EN A MARRE DES IMAGES QU’ON NOUS SERT ET ON DÉCIDE HUMBLEMENT D’EN CRÉER.


On n'arrête pas le théâtre! I SOIRÉE FORMES COURTES

On n'arrête pas le théâtre! I SOIRÉE FORMES COURTES

  • Lun. 1er juil. à 19 h 30 + autres dates
  • L'école Auvray-Nauroy - Saint-Denis

FESTIVAL ON N’ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


LE BAL
Variation autour du Ravissement de Lol V. Stein, India Song de Marguerite Duras et Mulholland Drive de David Lynch
Conception : Sylvie Des Bois Avec : Elie Collin, Sylvie Des Bois, Thomas Nolet (distribution en cours)
Le bal est une enquête où un homme tenterait de percer le mystère d'une femme qui s’extrait du monde pour se loger dans un temps suspendu où des souvenirs lancinants viennent sans cesse la posséder.


MES HAINES
Mise en scène et interprétation : Mathilde Lecarpentier Soutien : Gwendoline Gauthier Compagnie : Les petits cailloux
« La haine est sainte. Elle est l’indignation des cœurs forts, le dédain militant de ceux que fâchent la médiocrité et la sottise. Je hais les gens nuls et impuissants : ils me gênent. » Zola


LA PROPHÉTESSE DU DJURDJURA
Texte et mise en scène : Sarah Mordy Avec : Yorick Adjal en alternance avec Mexianu Medenou, Hortense Belhôte, Lola Bonnet Fontaine Réalisateur sonore : Samuel Mazzotti Compagnie : Oh ! Collectif de la surprise
Dans ses rêves, Lalla traverse le temps. Quand elle voit les troupes françaises envahir la Kabylie, elle sait que son destin est de mener la résistance.


FIRST LAST
Chorégraphie : Charlotte Nopal Interprétation : Charlotte Nopal, Andrea Condorelli
Il était une fois, seulement, les instants de Paul et Jeanne. En désordre, ou non. Et leurs corps, qui parlent… First/Last, une histoire d’amour, et de temps.


LETTRE AU PÈRE
Interprétation et mise en espace : Santiago Montequin
Kafka écrit avant de mourir une lettre à son père où il cherche dans leur relation conflictuelle les raisons de son inaptitude à mener une vie conventionnelle et, au fond, à vivre tout court


On n'arrête pas le théâtre! I LES POUSSIÈRES DE C.

On n'arrête pas le théâtre! I LES POUSSIÈRES DE C.

  • 2 et 3 juil. 2019 à 19 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

FESTIVAL ON ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


LES POUSSIÈRES DE C.
Mise en scène : Charles Meillat / Collectif CHAMP LIBRE


"J’aimerais vous parler du sublime et de la lente désintégration des corps
Du corps jeune, surtout, celui qu’on regrette
De la poussière et de la poudre inhalées à Moscou cet été là
De la poussière et de la poudre"
(Prologue -Les Poussières de C.)


Les Poussières de C. est avant tout une réflexion sur l’absolu qui pousse toutes les grandes amitiés à aller jusqu’au bout d’elle-même.
Pour se prouver que l’on est vivant, avec l’autre, qu’il n’y a pas de finitude possible dans les aventures que l’on se promet à deux.


La Russie, ses paradoxes, mais aussi, dans la beauté d’un quotidien qui pourrait être le même ailleurs.
Pour certains de ses habitants, La Russie est une femme. Belle et meurtrie dans ses attentes.


Il y a une forte corrélation entre le personnage principal et ce territoire qu’elle a décidé de conquérir.
On retrouve aussi un désir d’absolu et de grandeur chez les deux personnages.
Une sorte d’adolescence qui refuse de finir, malgré la violence qui les entoure, la rudesse des rapports humains.
Elles veulent rester dans la «vie folle» et ne rien oublier.
Elles veulent «La» vie tout de suite, là, maintenant sous nos yeux.
Et tant pis si l’on en meurt.


Les poussières de C. rend compte d’une expérience, d’une trajectoire, du bouleversement de deux existences en pays de fiction.


Un pays où tous les «Si» sont possibles.
Ce texte est un chemin initiatique : La traversée de la mémoire d’une expérience marquante.
A la fin de ce voyage, les personnages, en même temps que la narratrice, ne sont plus les mêmes.
Marquées par le fer du souvenir.


On n'arrête pas le théâtre! I SPLENDEUR DANS L’HERBE

On n'arrête pas le théâtre! I SPLENDEUR DANS L’HERBE

  • 2 et 3 juil. 2019 à 21 h
  • L'étoile du nord - Paris

FESTIVAL ON ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


SPLENDEUR DANS L’HERBE
Mise en scène : Lucas BORZYKOWSKI


Tentons une expérience. Prenons un groupe d'amis fidèles, jeunes d'apparence mais déjà usés, bouleversés par la vie. Jouons des retrouvailles, et au cours de cette soirée d'apparence anodine, forçons-les à regarder la vérité en face. Le temps d'une soirée, observons comment la violence de la perte peut faire éclater l'émotion, le non-dit, la rancœur. Ou au contraire, faire revivre pour un instant une joie perdue, une nostalgie heureuse, l'authentique fusion mentale et physique que seule l'enfance semblait pouvoir connaître. Questionnons l'essence de cette union rare et précieuse qui lie des êtres qui ont choisi de faire un bout de chemin ensemble.


En parlant de l'amitié, nous voulons aborder la question de la sincérité, de la fidélité, de notre rapport à l'Autre ; nous voulons tenter de donner une vraie place à notre prochain dans un monde où il est si simple de fuir ses responsabilités ; expérimenter la possibilité de retrouver la joie, l'innocence de l'enfance. L'époque où rire, chanter et danser allaient de soi.
Rendant hommage aux Vagues de Virginia Woolf, mêlant écritures personnelles et improvisations, le collectif Nash a construit Splendeur dans l'herbe à partir de lui-même, de sa propre expérience de groupe. En partant de notre incapacité à communiquer, de notre gêne quotidienne au sein de la société, nous tentons de montrer sur le plateau l'explosion d'individualités, que cette explosion passe par la voix et donc par la langue, ou par le corps et donc par la danse. Nous souhaitons parler de ce moment où tout bascule, où il n'y a plus rien à perdre, où notre peur du danger disparaît soudainement, pour laisser place à cette authenticité éphémère que seul le théâtre permet.


Bien que l'éclat
Qui était autrefois si brillant
Ait disparu pour toujours
Bien que rien ne fasse revenir l'heure
De cette splendeur dans l'herbe
De cette gloire dans la fleur
Nous ne pleurerons pas
Mais plutôt trouverons
La force dans ce qui reste après


On n'arrête pas le théâtre! I CETTE MAUDITE RACE HUMAINE

On n'arrête pas le théâtre! I CETTE MAUDITE RACE HUMAINE

  • 4, 5, 11 et 12 juil. 2019 à 19 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

FESTIVAL ON ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


CETTE MAUDITE RACE HUMAINE
De Mark Twain / Mise en scène : Eram Sobhani


Deleuze nous dit qu'à la base de l’art, il y a cette idée ou ce sentiment très vif : une certaine honte d’être un homme. Il est bien certain que Mark Twain l'ait ressentie lui aussi.
« L’homme est l’animal raisonnable, comme on dit toujours ? Son histoire que je viens d’esquisser me prouve que l’homme est l’animal déraisonnable. Son histoire, c’est l’histoire d’un maniaque. Il est en vérité d’une incurable bêtise. » - Mark Twain


Qu'on se le dise, chez Twain, l’homme ne vaut pas grand-chose, il n’arriverait pas même à la cheville d’une huître ou d'une souris. Non seulement nous sommes d’incorrigibles mégalomanes - ce qu’on veut bien à la rigueur lui concéder - mais de dangereux maniaques, de dangereux criminels, une espèce assoiffée de sang comme la Terre n’en a probablement jamais porté.Un constat implacable qui pourrait faire sourire, manière de nous en défaire, mais Twain déploie tout son humour, toute son intelligence, toute la puissance de sa poésie pour nous mettre sous les yeux cet état de choses et pour qu’on ne puisse plus y échapper. Au cœur de notre déchéance, le sens moral, qui nous donnant conscience de faire le mal, n’a d’autre but précisément que de nous amener à le commettre. Le sens moral, la seule malédiction de cette maudite race humaine.


On n'arrête pas le théâtre! I LES COMPAGNONS DE LA NUIT Lecture

On n'arrête pas le théâtre! I LES COMPAGNONS DE LA NUIT Lecture

  • Sam. 6 juil. à 18 h
  • L'école Auvray-Nauroy - Saint-Denis

FESTIVAL ON N’ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


LES COMPAGNONS DE LA NUIT Lecture
À L’école Auvray-Nauroy
En partenariat avec Les Compagnons de la Nuit


Les ateliers d’écriture de Compagnons de la nuit existent depuis 25 ans. Le jeudi à 21h30, les participants prennent place autour d’une table où est affichée une proposition d'écriture. Chacun reste libre, face à cette suggestion, d’en faire ce qu’il veut sous la forme qu’il désire. Se retrouvent là habitués de la Moquette, habitués des seuls jeudis, gens de passage, étudiants, paumés, amis, poètes, hommes, femmes, jeunes, vieux, riches ou pauvres… ce sont ces textes - quelques-uns de ces textes - que les élèves comédiens de L'Ecole Auvray-Nauroy vous proposeront.


On n'arrête pas le théâtre! I DIDASCALIES

On n'arrête pas le théâtre! I DIDASCALIES

  • 6 et 7 juil. 2019 à 19 h 30
  • Ecole Auvray-Nauroy - Saint-Denis

FESTIVAL ON ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


DIDASCALIES
Mise en scène et chorégraphie : Benjamin Forel
Distribution en cours


Un jour il faudrait jeter des œuvres d'art sur des tomates, ça changerait !


Règles du jeu d’une expérience jouée :
1 livret de 60 didascalies donné à chaque spectateur*
3 interprètes à disposition du public
1 collectif de spectateurs


Les spectateurs ont la responsabilité collective de construire un spectacle fait d’images, de mouvements et de matières. A n’importe quel moment, ils sont libres de lancer aux acteurs, à voix haute, une didascalie, de rompre ou de répéter.
(Rappeler au public qu’il est interdit de quitter le forum pendant l’heure de jeu. Lui rappeler aussi que tout ce qui n’est pas interdit est autorisé.)


On n'arrête pas le théâtre! I CONCERT

On n'arrête pas le théâtre! I CONCERT

  • Dim. 7 juil. à 21 h
  • L'étoile du nord - Paris

FESTIVAL ON N’ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


CONCERT


Plateau partagé / Programmation en cours


On n'arrête pas le théâtre! I LE RÊVE  D'UN HOMME RIDICULE

On n'arrête pas le théâtre! I LE RÊVE D'UN HOMME RIDICULE

  • 9 et 10 juil. 2019 à 19 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

FESTIVAL ON ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


LE RÊVE D'UN HOMME RIDICULE
Mise en scène : François Jaulin


Ce sont les révélations d’un homme ridicule en état de crise, ses ruminations éclatant à la face du monde… La vie d’un homme habité par le nihilisme qui va trouver son salut dans un rêve.


C’est l’histoire d’un homme fatigué, indifférent au monde, se définissant comme ridicule qui décide de se suicider. En se dirigeant vers son appartement, une petite fille lui demande de secourir sa mère. L’homme la repousse violemment et rentre chez lui. Au moment de se suicider, il est rongé par la culpabilité de ne pas avoir aidé cet enfant et s’endort.
Dans son rêve, il est transporté sur une terre où les hommes vivent en harmonie avec la nature. Mais sa seule présence introduit le mensonge, la vanité, la jalousie… Alors les hommes s’entretuent et le chaos apparaît. À son réveil, il prend conscience de son rêve, et veut prêcher la vérité. Il a bel et bien vu que l’homme pouvait vivre en harmonie et que chaque homme possède « ce possible » en lui.


Il y a quelque chose de drôle et de dramatique dans ce personnage. Sa subite compassion, et sa naïveté envers le monde le rendent risible et en même temps tragique.


Cette histoire contient les grands thèmes travaillés par Dostoïevski, tout au long de sa vie : le suicide, le ridicule, le nihilisme, l’enfant maltraité, le refuge dans l’utopie, « la volonté de dépasser la vulgarité dégoûtante et insupportable de la vie »…
Nous défendons un théâtre où l’homme malgré ses faiblesses, ses ratés, ses humiliations garde une dignité et une grandeur.


On n'arrête pas le théâtre! I NIQUE SA MÈRE LA RÉINSERTION

On n'arrête pas le théâtre! I NIQUE SA MÈRE LA RÉINSERTION

  • 9 et 10 juil. 2019 à 21 h
  • L'étoile du nord - Paris

FESTIVAL ON N’ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


NIQUE SA MÈRE LA RÉINSERTION
Texte et mise en scène : Elie Salleron


Nique sa mère la réinsertion, c’est le spectacle qui casse tout : la société marchande, la corruption, le patriarcat, la gauche moralisatrice, les bobos, les patrons, le système et l’antisystème !
Une succession de sketchs dévastateurs et du rap, c’est la recette qui a fait le succès de Nique sa mère la réinsertion, un spectacle joué depuis 3 ans et qui n’en finit pas de toucher la société contemporaine là où ça fait mal, sans concession ni complaisance pour aucun dogme ni aucune idéologie. La satire, déversée aveuglément et sans remontrance morale, emporte tout le monde dans sa vague.


Succès Avignon 2018 au théâtre du Train Bleu !


LA PRESSE EN PARLE
« Ces jeunes artistes se sont réunis pour faire du bruit, bousculer les conventions et réveiller nos intellects en sous-régime. »
La Jaseuse
« Réellement époustouflants ! »
Reg'arts
« Elie salleron appartient à cette catégorie de dramaturges qui mettent en scène leurs pièces pour faire branler les planches et pirater les codes »
Mouvement
« Une heure et demie de cynisme intelligent et de joute oratoire provocante qui confirme que les rascar capac sont, décidément, une compagnie a suivre ! »
I/O Gazette


On n'arrête pas le théâtre! I LETTRE OUVERTE À LA CULTURE SUBVENTIONNÉE

On n'arrête pas le théâtre! I LETTRE OUVERTE À LA CULTURE SUBVENTIONNÉE

  • Sam. 13 juil. à 19 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

FESTIVAL ON N’ARRÊTE PAS LE THÉÂTRE!


Par Le Collectif ON n'arrête pas le théâtre !
Stéphane Auvray-Nauroy, Xavier Hollebecq, Julien Kosellek, Sophie Mourousi, Mathieu Mullier-Griffiths et Eram Sobhani


ON n’arrête pas le théâtre est un festival joyeux, libre et curieux ! Textes du répertoire, créations, spectacles tout-terrain, concerts, court-métrages…
Pour que se rencontrent des artistes et des spectateurs qui se surprennent l’un l’autre, pour que se rencontrent des artistes qui ne se seraient pas croisés sans cette occasion, pour donner une place à ceux qui n’en ont pas, pas encore, ou plus, pour créer un espace de liberté, de création dégagé des contraintes habituelles de production, pour ouvrir le théâtre à tous, ou pour amener le théâtre à tous, bref, pour des raisons à la fois très simples et très ambitieuses, nous avons rêvé un début d’été festif et éclectique qui réunisse des artistes qui regardent le monde dans lequel nous vivons et en parlent.


LETTRE OUVERTE À LA CULTURE SUBVENTIONNÉE


texte de Elie Salleron, lu par lui-même.


Elie Salleron ne comprend pas tout à fait l'ensemble des termes qui jalonnent la culture subventionnée. En demandant ouvertement leur signification, il espère qu'on lui répondra; alors, il pourra connaître la paix. Lettre ouverte à la culture subventionnée est une oeuvre de démolition.


1918-1919 : LE MONDE ENTIER VOUS TIRE PAR LE MILIEU DU VENTRE

  • Sam. 21 sept. à 19 h
  • L'étoile du nord - Paris

Entrée libre


1918-1919 : LE MONDE ENTIER VOUS TIRE PAR LE MILIEU DU VENTRE de MIREILLE HAVET


par le Collectif Carson&Frida
Dans le cadre des Journées du Matrimoine #5 organisées par le Mouvement H/F Île-de-France


"Nos vies sont des bouquets défaits sur la table"
Poétesse méconnue, de 1913 à 1929, elle tient un journal intime.
Le monde entier vous tire par le milieu du ventre regroupe les années 1918 et 1919, dans un Paris d’il y a cent ans, abîmé et joyeux.


Festival Adt#15 : SHE WAS DANCING

Festival Adt#15 : SHE WAS DANCING

  • Jeu. 26 sept. à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

Festival Avis de Turbulences #15


- Performance WE ARE DANCING

Restitution des ateliers menés avec un groupe d’amateur autour de la danse chorale


- Performance d’Anne-James Chaton


- SHE WAS DANCING
Valeria Giuga


She was dancing est la rencontre de La Mère d’Isadora Duncan (1921) et du portrait qu’a fait Gertrude Stein de la chorégraphe dans un texte de 1912. Valeria Giuga transpose cette rencontre en un jeu de par-coeur du poème et de la danse mêlés. Le morcellement et les altérations originels de la danse duncanienne laissent ici la place à une nouvelle gestuelle radicalement épurée. Les mouvements des trois interprètes, strictement écrits, sont générés par les mots du texte de Stein, boucles et jeux de permutations,selon le montage qu’en propose Jean-Michel Espitallier.


La sécheresse rythmique de la pièce, qu’accentue une lecture monocorde doublée d’un métronome, installe bientôt une litanie hypnotique, à la fois sonore (lecture strictement cadencée) et visuelle (chorégraphie strictement écrite). Dans cet agencement, les trois interprètes en perruque ne sont pas sans évoquer quelques personnages beckettiens, drôles mais un peu pathétiques, désespérément appliqués, à l’unisson d’un ballet mécanique. Jusqu’à ce que les rythmes de la batterie de Jean-Michel Espitallier viennent enrayer cet ordonnancement et l’emmène vers un finale plus groove et délicatement chaotique.
Cette création est une émanation de la performance du même nom créée dans le cadre de la série HAS BEEN en 2016.


Festival Adt#15 : FLUX

Festival Adt#15 : FLUX

  • Du 2 au 4 oct. 2019 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

Festival Avis de Turbulences #15


FLUX
RAPHAËL SOLEILHAVOUP


Flux aborde la notion d’espace, celui dans lequel nous nous situons, l’espace public et l’espace privé. Celui que l’on investit, celui qu’on nous laisse, celui qui nous est interdit. Cinq interprètes se trouvent ainsi impliqués dans des espaces multiples, intimes et communautaires. Des espaces de circulation, de repli ou de confinement. Ils dérivent et oscillent entre déploiement et contrainte.


Festival Adt#15 : GA,GA,GA + BOOMERANG + AU PIRE ON MEURT / soirée partagée

Festival Adt#15 : GA,GA,GA + BOOMERANG + AU PIRE ON MEURT / soirée partagée

  • Mar. 8 oct. à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

Festival Avis de Turbulences #15


Soirée partagée


GA,GA,GA
CHARLIE-ANASTASIA MERLET


GAGAGA est une collection de 3 soli dansés par Anthony Roques, Benjamin Forgues et Charlie-Anastasia Merlet.
Le point de départ de ce travail est de proposer une exploration de la virtuosité.
Comment se manifeste-t-elle ? Quels en sont les critères ? Doit-on la rendre visible pour créer du spectaculaire ?


BOOMERANG
LOTUS EDDÉ KHORI


Lotus Eddé Khouri et Christophe Macé collaborent depuis 2014 sous le nom de Structure-Couple. Ils explorent la radicalité du geste visuel, musical et chorégraphique à travers une série de miniatures, chacune construite à partir d’une chanson remixée par le musicien et compositeur Jean-Luc Guionnet.


AU PIRE ON MEURT
DÉBORAH MOREAU
à partir de 8 ans


Un duo dont l’écriture chorégraphique sera donc basée sur l’enjeu physique des corps, la provocation de l’autre et le risque corporel de la chute, tout en s’appuyant sur leur bagage de danse contemporaine, hip hop mais aussi des acrobaties et du théâtre physique.
L’espace sera également un enjeu, un espace à conquérir, puisqu’il s’agit de le partager à deux. La lumière sera alors la seule scénographie et viendra aider à mettre en relief l’isolation des corps, la distance et la séparation.
La musique, quant à elle, accentuera la notion de déséquilibre d’un point de vue mélodique et rythmique mais aussi grâce à un jeu de spatialisation du son.


Festival Adt#15 : GA,GA,GA + BYE BYE MYSELF + PODE SER / soirée partagée

Festival Adt#15 : GA,GA,GA + BYE BYE MYSELF + PODE SER / soirée partagée

  • Jeu. 10 oct. à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

Festival Avis de Turbulences #15


Soirée partagée


GA,GA,GA
CHARLIE-ANASTASIA MERLET


GAGAGA est une collection de 3 soli dansés par Anthony Roques, Benjamin Forgues et Charlie-Anastasia Merlet.
Le point de départ de ce travail est de proposer une exploration de la virtuosité.
Comment se manifeste-t-elle ? Quels en sont les critères ? Doit-on la rendre visible pour créer du spectaculaire ?


BYE BYE MYSELF
NICOLAS FAYOL & MEHDI BAKI


Au début, il y a le désir de communiquer dans une langue que nous seuls comprenons, et que les autres, nous voyant la parler, croient comprendre. C’est la langue du jeu, de l’appel, du regard. Chaque geste attend son écho, et en chaque répercussion se retrouve le premier enjeu : comment être ensemble ?


PODE SER
LEÏLA KA


Pode Ser illustre la difficulté d’être soi ; il est question de limites, d’aspiration mais aussi de désarroi. Peut-être le désarroi d’être au monde et de n’être que soi. Leila Ka s’engage seule dans un dialogue brut, à travers différents langages chorégraphiques, à la recherche des identités multiples qui constituent la personne. Entrée dans la danse par les portes du hip-hop, interprète chez Maguy Marin pour May B, elle affronte, dans Pode Ser, le rapport à soi-même, à l’autre, à la société et s’élance dans une sorte de combat qui n’en finira plus. Combat que l’on devine tant à elle-même qu’aux assignations


Festival Adt#15 : GA,GA,GA + DE SI LOIN J'ARRIVE/ soirée partagée

  • Sam. 12 oct. à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

Festival Avis de Turbulences #15


Soirée partagée


GA,GA,GA
CHARLIE-ANASTASIA MERLET


GAGAGA est une collection de 3 soli dansés par Anthony Roques, Benjamin Forgues et Charlie-Anastasia Merlet.
Le point de départ de ce travail est de proposer une exploration de la virtuosité.
Comment se manifeste-t-elle ? Quels en sont les critères ? Doit-on la rendre visible pour créer du spectaculaire ?


DE SI LOIN J'ARRIVE
JULIE SALGUES


De si loin, j’arrive réunira les deux premiers solos de Julie Salgues à L’étoile du nord.


Le premier solo De si loin, créé avec Dominique Brun, il s’agira d’investiguer la relation inépuisable entre danse et musique. Qu’est‐ce que j’écoute ? Qu’est‐ce
qui se condense dans le mouvement ? Qu’est‐ce qui dans l’espace ? Qu’est‐ce qui crisse ? Quelle tension tenir entre musique et danse ?


Le second solo créée avec Nathalie Collantes. Le sol m’attire comme un lieu d’investigation à retourner, à détourner, à renverser. Je chercherai avec elle comment la qualité des élans et des appuis modifie ma façon d’appréhender le sol. J’expérimenterai ainsi, son pouvoir d’aimantation, d’abandon autant que toutes les nuances de résistance qu’il produit pour un corps dansant. Nous composerons ainsi un cheminement qui tisse et envisage cette terre ferme, sous des variétés perceptives, voyageant de l’inédit à l’ordinaire.


Festival Adt#15 : YOUR FICTION + UNE ÉMOTION... / soirée partagée

Festival Adt#15 : YOUR FICTION + UNE ÉMOTION... / soirée partagée

  • Mar. 15 oct. à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

Festival Avis de Turbulences #15


Soirée partagée


SPLIT SCREEN
Liam Warenn


Split Screen creuse l’interstice entre l’ici du corps et l’ailleurs de l’imaginaire.
Deux hommes évoluent dans des territoires séparés, délimités par la lumière. L’espace entre ces deux corps brouille leur forme, et opacifie la distinction entre le réel et le fantasmé.
Dans une temporalité ambiguë, l’absence de l’autre ouvre un espace de jeu, une évolution permanente des formes.


UNE ÉMOTION - UNE PIÈCE MATÉRIALISTE (volet 2)
FERNANDO CABRAL


Une émotion - une pièce matérialiste (volet 2) est le deuxième volet d’un triptyque chorégraphique, que j’ai initié en 2016 interrogeant l’expérience physique des émotions, à travers la figure de la chute.
En puisant dans la matière, le poids et la gravité du corps, je cherche à révéler la puissance de l’abandon et de l’effondrement physique, pour en fabriquer une écriture chorégraphique de l’affect. Je cherche à révéler la matérialité des mouvements émotionnels des corps.


Festival Adt#15 : HOM(m)ES

Festival Adt#15 : HOM(m)ES

  • 17 et 18 oct. 2019 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

Festival Avis de Turbulences #15


HOM(m)ES
CATHERINE DREYFUS


Sur scène, 4 visages de la masculinité fabriquent un homme complexe, multiple, pluridimensionnel. 1 femme/4 hommes, 1 chorégraphe/4 interprètes questionnent la place de l’homme dans la société d’aujourd’hui, dans ce monde en mouvement où le rapport homme/femme évolue en permanence et ne fait que se chercher.
Depuis le début du XXème siècle, la virilité connait une révolution silencieuse qui fait vaciller les hommes sur leurs acquis fondamentaux. Il y a encore peu la masculinité paraissait aller de soi : lumineuse, naturelle et contraire à la féminité. Les trois dernières décennies ont fait voler en éclats ces évidences millénaires. Se dessine actuellement une virilité débarrassée des postures héroïques, plus complète, plus apaisée. Et si les hommes étaient devenus plus multiples, à la fois amants, amis, pères, autoritaires et vulnérables, conquérants et contemplatifs à la fois ?
Creusant ce sillon, s’ouvrent alors une autre forme d’écoute en eux et une grande force de réception au monde, laissant place à un cheminement hors des carcans imposés.
Trouveront-ils l’alliance nécessaire entre féminin et masculin pour être dans une démarche de progrès ?
A l’inverse d’un combat féministe, ce spectacle est le regard d’une femme sur une masculinité possible et souhaitable.


MACBETH

MACBETH

  • Mar. 12 nov. à 20 h 30 + autres dates
  • L'étoile du nord - Paris

MACBETH de William Shakespeare
mise en scène : Julien Kosellek


Cinq actrices s’emparent de Macbeth pour raconter et jouer une des rares pièces du répertoire du théâtre mondial qui n’a pas besoin de résumé.
Une distribution jeune, cosmopolite et féminine interroge cet univers patriarcal et vieillissant, excessivement masculin.
Un chœur de femmes qui chantent et jouent de la musique, changent le décor, changent de costume. Elles sont tout à la fois les narratrices, les différents rôles et le paysage sonore dans lequel elles jouent.
Macbeth est de l’étoffe dont sont faits les cauchemars : située à la limite entre rêve et réalité, la pièce interroge notre rapport au destin, au fantasme, au pouvoir.
Elle donne à voir la fuite en avant d’un roi régicide qui, pactisant avec le diable, se désolidarise du monde social.


FLIP FLAP - Tiondeposicom

FLIP FLAP - Tiondeposicom

  • Mer. 4 déc. à 14 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

FLIP-FLAP
Un festival de danse pour les petits et les grands !


C’est l’histoire d’un grand voyage, d’un nouveau monde possible avec une course folle entre des chevaliers et des princesses… avec les aventures de Mr Mutt et sa serpillère !!! mais aussi un voyage dans les grands froids au milieu des pingouins (n’oubliez pas vos gants et vos écharpes !) … et vos bottes … pour entrer dans la ferme aux animaux … peut-être un tête-à-tête avec un cochon !!!
Nous terminerons cette expédition par une pluie de balle et un autre monde à inventer …


À partir de 6 ans


TIONDEPOSICOM


Avec Marc Lacourt, la danse est un jeu d'enfant, une blague, un numéro dansé et parlé. Une perruque blonde comme seul costume, le danseur passe d'un personnage à l'autre, tour à tour monstre, fantôme, prince ou princesse.


FLIP FLAP - Pingouin

FLIP FLAP - Pingouin

  • Mer. 11 déc. à 14 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

FLIP-FLAP
Un festival de danse pour les petits et les grands !


C’est l’histoire d’un grand voyage, d’un nouveau monde possible avec une course folle entre des chevaliers et des princesses… avec les aventures de Mr Mutt et sa serpillère !!! mais aussi un voyage dans les grands froids au milieu des pingouins (n’oubliez pas vos gants et vos écharpes !) … et vos bottes … pour entrer dans la ferme aux animaux … peut-être un tête-à-tête avec un cochon !!!
Nous terminerons cette expédition par une pluie de balle et un autre monde à inventer …


De 3 à 8 ans


PINGOUIN


Pingouin* c’est l’histoire d’un voyage.
Avec poésie et humour, ce spectacle propose une approche philosophique des notions de dépassement de soi et de découverte, la rendant accessible pour petits et grands.


Dans le cadre du festival Kalypso


FLIP FLAP - Zoo

  • Mer. 18 déc. 2019 à 14 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

FLIP-FLAP
Un festival de danse pour les petits et les grands !


C’est l’histoire d’un grand voyage, d’un nouveau monde possible avec une course folle entre des chevaliers et des princesses… avec les aventures de Mr Mutt et sa serpillère !!! mais aussi un voyage dans les grands froids au milieu des pingouins (n’oubliez pas vos gants et vos écharpes !) … et vos bottes … pour entrer dans la ferme aux animaux … peut-être un tête-à-tête avec un cochon !!!
Nous terminerons cette expédition par une pluie de balle et un autre monde à inventer …


à partir de 11 ans


ZOO


Entre danse et poésie sonore, Valeria Giuga et Anne-James Chaton mettent en résonance des exercices choisis de technique de la chorégraphe Mary Wigman et La Ferme des animaux de Georges Orwell. De ce rapprochement naît une réflexion sur les apprentissages et les usages du langage, de leurs vertus émancipatrices à leurs potentielles récupérations totalitaires.


FLIP FLAP - Versatile

FLIP FLAP - Versatile

  • Sam. 21 déc. 2019 à 15 h
  • L'étoile du nord - Paris

FLIP-FLAP
Un festival de danse pour les petits et les grands !


C’est l’histoire d’un grand voyage, d’un nouveau monde possible avec une course folle entre des chevaliers et des princesses… avec les aventures de Mr Mutt et sa serpillère !!! mais aussi un voyage dans les grands froids au milieu des pingouins (n’oubliez pas vos gants et vos écharpes !) … et vos bottes … pour entrer dans la ferme aux animaux … peut-être un tête-à-tête avec un cochon !!!
Nous terminerons cette expédition par une pluie de balle et un autre monde à inventer …


VERSATILE


Renaud Roué choisit de s’attarder pour cette création sur la tendance que chacun, et en tout premier lieu lui-même, peut avoir à la versatile. Il joue entre les émotions, avec une grande capacité à passer très rapidement du calme à l’énervement dans certaines situations, par un changement d’état brutal ou tout contrôle lui échappe. Un questionnement qu’il souhaite partager avec l’humanité sur les tendances lunatiques. Par cette psyché, il souhaite approfondir et comprendre les conséquences physiques visibles de cette soudaineté.


OPEN SPACE - TREMPLIN : The Siberian Trombinoscope

OPEN SPACE - TREMPLIN : The Siberian Trombinoscope

  • Mer. 8 janv. 2020 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

DANSE - ETAPES DE CREATION


OPEN SPACE


Open Space, un espace ouvert à l’expérimentation et à la recherche.
Découvrez le travail que mènent de jeunes artistes en amont d’une création. 6 compagnies partagent avec vous une étape de leur travail, un extrait de leur future création. Ces présentations de travaux en cours sont suivies d’un échange avec les artistes.
En ouverture de cette édition, nous accueillons Tremplin, plateforme de lieux du Grand Ouest qui soutiennent des compagnies chorégraphiques émergentes. Avec au programme la nouvelle création de la compagnie Pilot Fishes et le travail en cours de 5 autres équipes.


Un drame existentiel en huis clos.
Une comédie musicale du XXIème siècle !
Pilot Fishes est de retour avec son univers singulier, entre fiction, composition musicale, chant et danse et The Siberian Trombinoscope n’échappe pas à la règle !
Quatre danseur-se-s chanteur-se-s incarnent chacun un personnage aux traits de caractère stéréotypés. Ils-elles se retrouvent propulsé.es dans une situation inhabituelle. Comment vont-ils tenter de s’en sortir ? Quelles fictions vont-ils se créer pour survivre dans ces nouvelles normes ?
The Siberian Trombinoscope sonde les cadres qui régissent nos vies et nous invite à ouvrir des voies vers des alternatives irréelles et fantasmées.


OPEN SPACE : TREMPLIN

OPEN SPACE : TREMPLIN

  • Jeu. 9 janv. 2020 à 14 h
  • L'étoile du nord - Paris

OPEN SPACE


Open Space, un espace ouvert à l’expérimentation et à la recherche.
Découvrez le travail que mènent de jeunes artistes en amont d’une création. 6 compagnies partagent avec vous une étape de leur travail, un extrait de leur future création. Ces présentations de travaux en cours sont suivies d’un échange avec les artistes. En ouverture de cette édition, nous accueillons Tremplin, plateforme de lieux du Grand Ouest qui soutiennent des compagnies chorégraphiques émergentes. Avec au programme la nouvelle création de la compagnie Pilot Fishes et le travail en cours de 5 autres équipes.


Sourdre
Chorégraphie & interprétation : Sébastien Laurent


Qui est ce personnage, regard noir du coin de l’œil ? Il peut faire peur, ou faire rire. Il est contraint et va chercher à se libérer. Il va chercher dans son histoire, quelque chose à faire jaillir et à relier avec l‘espace.


A X E
Chorégraphie : Katell Hartereau - Léonard Rainis Interprétation : Léonard Rainis, Katell Hartereau et 3 interprètes chorégraphiques de la compagnie


A X E, un projet performatif in situ ponctué par de multiples tableaux, entre basculements et ruptures. Une micro-utopie communautaire entre artistes et spectateurs, un constant va-et-vient entre contradiction, pulsion et porosité de la nature humaine.


SOIE
Être auprès de soi et ne plus être soi même
Chorégraphie: Jennifer Dubreuil Houthemann Interprétation : Jennifer Dubreuil Houthemann Création Musicale : Maewen Forest et Alexis Poillot


SOIE est une danse obsessive, circulaire, une orchestration des coïncidences, une valse entre l'âme et le corps. Contemplation hypnotique, la danseuse est sur scène en constante métamorphose, imperturbable, laissant la soie glisser sur sa peau.


DA NATURE
Chorégraphie et interpretation: Sofian Jouini Dramaturgie: Guillaume Bariou Lumière: Willy Cessa


Le point de départ de Sofian Jouini pour NATURES est le constat anxiogène de l’impact du monde construit sur le monde intérieur, sur la conscience, et le reflux de celle-ci sur le corps. Et surtout, la passivité avec laquelle, en tant que société, nous laissons agir ces forces structurantes sur nos existences individuelles et communes. L’architecture et l’urbanisme sont donc en ligne de mire, car la matérialisation de ce concept conditionne nos mouvements, nos postures, nos interactions, notre réflexion, notre sensorialité, notre rapport au réel. Pour le chorégraphe, ce sera donc le corps, sa potentialité, ses besoins, sa structure et sa malléabilité, comme une interface entre l’extérieur et l’intérieur, une interface poreuse, pas de séparation, plus de séparation, fini la culture et la nature, tout est Nature.


QUELQUES-UNS LE DEMEURENT
Chorégraphie : Alexandre Fandard Interprétation : Alexandre Fandard & Leïla Ka


À travers l'image du Wanderer (le promeneur) Alexandre Fandard interroge cette marche toujours recommencée, élan, désir, ou tentative d'atteindre l'horizon... En puisant dans le clair-obscur tant aimé des peintres romantiques, il construit par la danse et la scénographie une sorte de « paysage état d'âme » sur scène : l'homme, ses désirs, ses limites mais également son pouvoir de sublimer ce qu’il ne comprend pas, ce qu’il ne peut atteindre.


OPEN SPACE / Plateau partagé #1 : MOLTEN + MON VRAI MÉTIER, C'EST LA NUIT + GYMNASE

OPEN SPACE / Plateau partagé #1 : MOLTEN + MON VRAI MÉTIER, C'EST LA NUIT + GYMNASE

  • 17 et 18 janv. 2020 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

OPEN SPACE


DANSE - ETAPES DE CREATION


Open Space, un espace ouvert à l’expérimentation et à la recherche.
Découvrez le travail que mènent de jeunes artistes en amont d’une création. 6 compagnies partagent avec vous une étape de leur travail, un extrait de leur future création. Ces présentations de travaux en cours sont suivies d’un échange avec les artistes.
En ouverture de cette édition, nous accueillons Tremplin, plateforme de lieux du Grand Ouest qui soutiennent des compagnies chorégraphiques émergentes. Avec au programme la nouvelle création de la compagnie Pilot Fishes et le travail en cours de 5 autres équipes.


Plateau partagé #1


MOLTEN


Chorégraphe : Edouard Hue
Interprètes : Louise Bille, Alfredo Gottardi, Edouard Hue


Dans Molten, Edouard Hue délivre une vision du commencement de l’humanité, où toute sensation, à peine palpable, est à créer. Pour construire cet univers, le chorégraphe s’inspire des réactions chimiques qui changent la nature de la matière.


MON VRAI MÉTIER, C'EST LA NUIT


Chorégraphie et interprétation : Jeanne Alechinsky et Yohan Vallée


Se placer du côté de ses parts d’ombre, de ce qui dans nos corps se tait, pour faire alliance avec la minorité. Défaire les images. Scintiller sur les chemins obscurs. Ne pas chercher le « beau ». S’adresser à ce qui pensait ne pas être écouté.


GYMNASE
Chorégraphie : Baptiste Conte
Interprétation : Amandine Gilbert, Ariadna Girones Mata, Félix Maurin, Joseph Rioton.


Cette création s’emploie à mettre en exergue les forces qui s’exercent dans un gymnase. Cette démarche redimensionne ce lieu par le geste chorégraphique et nourrir une réflexion sur nos rapports aux corps, son éducation et ces expressions dans ce contexte. Dans nos sociétés où l’image du corps se veut maitrisée, quelles réalités du corps nous sont montrées ?


OPEN SPACE / Plateau partagé #2 : Whales + AbdoMen + "danseur?" -Volet 1 le monde arabe

OPEN SPACE / Plateau partagé #2 : Whales + AbdoMen + "danseur?" -Volet 1 le monde arabe

  • 24 et 25 janv. 2020 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

OPEN SPACE


Open Space, un espace ouvert à l’expérimentation et à la recherche.
Découvrez le travail que mènent de jeunes artistes en amont d’une création. 6 compagnies partagent avec vous une étape de leur travail, un extrait de leur future création. Ces présentations de travaux en cours sont suivies d’un échange avec les artistes.
En ouverture de cette édition, nous accueillons Tremplin, plateforme de lieux du Grand Ouest qui soutiennent des compagnies chorégraphiques émergentes. Avec au programme la nouvelle création de la compagnie Pilot Fishes et le travail en cours de 5 autres équipes.


WHALES
Chorégraphie: Rebecca Journo
Interprétation (alternée entre): Veronique Lemonnier, Chloé Zamboni, Rebecca Journo


AbdoMen
Chorégraphie et interprétation : Clémentine Maubon et Bastien Lefèvre


Avec les abdominaux comme moteur et l'abdomen comme point de départ ,Clémentine Maubon et Bastien Lefèvre se mettent sous tension pour nous parler du ventre, des tripes, de ce qu'on y enfouit et cache et de ce qui en nait et nous meut.


« Danseur ? » - Volet 1 / Le monde arabe
Conception et chorégraphie : Nancy Naous
Interprètes : Nadim Bahsoun


« Danseur ? » s'appuie sur des entretiens effectués avec plusieurs danseurs ainsi qu'un « vox pop » dans les capitales de différents pays arabes afin de scruter l'image ou les images du corps mâle dansant face aux représentations culturelles du corps de l'homme.


LA COLLECTION

  • Ven. 14 févr. 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • L'étoile du nord - Paris

LA COLLECTION
Harold Pinter - Jean Macqueron
et un invité mystère, Christian Siméon


J’envisage la « Collection » plus comme une reconstitution (d’un événement raconté par ses témoins et ses acteurs) que comme une mise en scène.
Dans une mise en scène, on s’efforce généralement de tirer le récit vers le présent et de nous faire croire qu’il se déroule en temps réel : nous voyons l’histoire prendre vie.
Ici, j’aimerai trouver le ton d’une enquête : quelque chose s’est déroulé dans le passé et on revient dessus pour le comprendre (sans y parvenir) ou pour s’assurer qu’il s’est réellement déroulé. Qu’il n’est pas un de ces « souvenirs reconstitués » comme ceux de notre enfance, dans lesquels on n’arrive plus à démêler ce qui vient réellement de notre mémoire ou du récit qu’on nous a fait de l’événement évoqué.
La Collection est un collage de souvenirs qui ne s’emboitent pas harmonieusement les uns avec les autres. Un tissu de mensonges pourrait-on dire en plaisantant : l’étoffe de nos rêves ou ici, de nos cauchemars et de nos obsessions.
Un carrefour : quatre personnages, quatre angles de vue, quatre versions d’un même événement.
Pinter travaille beaucoup sur les silences, les non-dits ; il ne s’agit pas de les expliquer, mais de rêver sur ce qu’ils pourraient contenir.
À ces jeux de dupes, j’ai voulu rajouter une voix troublante : celle de Christian Siméon, qui sous couvert de nous guider, nous perdrait encore davantage dans ce labyrinthe mental.
Christian est comme assis à côté de nous dans la salle pendant les représentations, il nous souffle la solution, une explication, une vérité sur les personnages.
Une vérité absolument corrompue, un miroir aux alouettes où nous nous perdons, c’est un guide bienveillant qui nous égare.
Il ouvre une porte secrète dévoilant les personnages quand ils sont en coulisses.
Une « Fake New » pour parler « moderne ».
Une comédienne et trois comédiens, le jeu est égal…


ON NE BADINE PAS AVEC L'AMOUR

  • Jeu. 5 mars 2020 à 19 h 30 + autres dates
  • L'étoile du nord - Paris

ON NE BADINE PAS AVEC L'AMOUR
Alfred de Musset
Mise en scène : Eram Sobhani


Perdican aime Camille, qui ne croit pas en son amour. Pluche saute dans la luzerne pendant que Blazius s'en jette un coup. Le Baron quitte le carnaval pendant que l'harmonica devient beatbox. Et la petite Rosette ? Eh bien, elle meurt. Que vive la comédie !


Spectacle de l'année d'envol :
Eram Sobhani mettra en scène le spectacle de fin d'études des élèves comédiens de L'Ecole Auvray-Nauroy. Quant à la pièce et à l'auteur, on les connaîtra très bientôt !
les 5, 6, 7, 10, 11, 13, 14 mars à 21h


IMMERSION DANSE - CARNE ARGENTINA

  • 19 et 20 mars 2020 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

IMMERSION DANSE


Nous proposons aux compagnies de venir s’installer pendant une semaine sur le plateau du théâtre pour créer, expérimenter, redécouvrir une pièce, inviter d’autres artistes …
Chaque artiste investira le lieu comme il le souhaite. Santiago Codon Gras nous proposera sa seconde création très empreinte de la condition des femmes dans son pays d’origine l’argentine, Mie Coquempot nous fera revivre les pièces de son répertoire pour fêter les 20 ans de sa compagnie, dont le théâtre de l’étoile du nord fut le premier partenaire !! et pour Lotus Eddé Khouri l’envie est d’ouvrir l’espace à des artistes complices, de composer des soirées au gré des rencontres !


19 > 21 mars - Carne Argentina
Chorégraphie et interprétation : Santiago Codon Gras


Un voyage dans la chair, dans notre propre viande, à la recherche d’une identité qui nous rattrape.
L’Argentine… le pays du tango, des gauchos, le pays où les footballeurs sont des idoles et les femmes des déesses… Ou des putains… Le pays de l’hyperinflation, d’Eva Peron, mais aussi et surtout, le pays de la viande… la meilleure qui soit…


IMMERSION DANSE : C'EST TOI QU'ON ADORE + CARNE ARGENTINA

  • Sam. 21 mars 2020 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

IMMERSION DANSE


Nous proposons aux compagnies de venir s’installer pendant une semaine sur le plateau du théâtre pour créer, expérimenter, redécouvrir une pièce, inviter d’autres artistes …
Chaque artiste investira le lieu comme il le souhaite. Santiago Codon Gras nous proposera sa seconde création très empreinte de la condition des femmes dans son pays d’origine l’argentine, Mie Coquempot nous fera revivre les pièces de son répertoire pour fêter les 20 ans de sa compagnie, dont le théâtre de l’étoile du nord fut le premier partenaire !! et pour Lotus Eddé Khouri l’envie est d’ouvrir l’espace à des artistes complices, de composer des soirées au gré des rencontres !


première partie
- C’est toi qu’on adore (nouvelle création)
Chorégraphie : Leïla Ka
Interprétation : Alexandre Fandard et Leïla Ka


Ils sont deux mais ils pourraient être cent ou mille. Ensemble, ils s’élancent, pour le meilleur et pour le pire. Héros, tour à tour invincibles ou tragiquement vulnérables d’un combat aussi déchirant que grotesque.


deuxième partie
- Carne Argentina
Chorégraphie et interprétation : Santiago Codon Gras


Un voyage dans la chair, dans notre propre viande, à la recherche d’une identité qui nous rattrape.
L’Argentine… le pays du tango, des gauchos, le pays où les footballeurs sont des idoles et les femmes des déesses… Ou des putains… Le pays de l’hyperinflation, d’Eva Peron, mais aussi et surtout, le pays de la viande… la meilleure qui soit…


IMMERSION DANSE : PROGRAMME NY SCHOOL

  • Ven. 27 mars 2020 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

IMMERSION DANSE


Nous proposons aux compagnies de venir s’installer pendant une semaine sur le plateau du théâtre pour créer, expérimenter, redécouvrir une pièce, inviter d’autres artistes …
Chaque artiste investira le lieu comme il le souhaite. Santiago Codon Gras nous proposera sa seconde création très empreinte de la condition des femmes dans son pays d’origine l’argentine, Mie Coquempot nous fera revivre les pièces de son répertoire pour fêter les 20 ans de sa compagnie, dont le théâtre de l’étoile du nord fut le premier partenaire !! et pour Lotus Eddé Khouri l’envie est d’ouvrir l’espace à des artistes complices, de composer des soirées au gré des rencontres !


Programme NY School


Chorégraphie : Mié Coquempot
Interprètes : Jazz Barbé, Alexandra Damasse, les étudiant.e.s du RIDC


Mettant à l’honneur les compositeurs Morton Feldman, Earle Brown et Cornelius Cardew, le programme NY SCHOOL propose un parcours dans la musique de l’École de New-York à travers trois pièces du répertoire chorégraphique de K622 et une création dédiée.


IMMERSION DANSE : ENTRELAC JAUNE

  • Du 1er au 4 avril 2020 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

IMMERSION DANSE
Nous proposons aux compagnies de venir s’installer pendant une semaine sur le plateau du théâtre pour créer, expérimenter, redécouvrir une pièce, inviter d’autres artistes …
Chaque artiste investira le lieu comme il le souhaite. Santiago Codon Gras nous proposera sa seconde création très empreinte de la condition des femmes dans son pays d’origine l’argentine, Mie Coquempot nous fera revivre les pièces de son répertoire pour fêter les 20 ans de sa compagnie, dont le théâtre de l’étoile du nord fut le premier partenaire !! et pour Lotus Eddé Khouri l’envie est d’ouvrir l’espace à des artistes complices, de composer des soirées au gré des rencontres !


CARTE BLANCHE à Lotus Eddé Khouri, Christophe Macé et Jean-Luc Guionnet


Lors de 4 soirées publiques, nous vous présenterons plusieurs formes en solo, en duo et en trio. A chaque soir sera associé un ou des amis collaborateurs.
Programme détaillé à venir...


RECYCLONS-NOUS ! - Echos ruraux

RECYCLONS-NOUS ! - Echos ruraux

  • Mar. 21 avril 2020 à 20 h 30 + autres dates
  • L'étoile du nord - Paris

RECYCLONS-NOUS !
Notre terre va mal !
Nous sommes alertés depuis plusieurs années que nous malmenons notre terre mère.
Des artistes s’emparent de ce sujet en questionnant la place de l’agriculture aujourd’hui, son rôle et les enjeux pour notre alimentation de demain. Nous ferons aussi un parallèle entre notre parcours de vie et l’évolution de l’environnement au fil du temps, au fil de nos pratiques.
Nous poursuivrons ces soirées par des rencontres/ débats avec des spécialistes de l’environnement, de l’agriculture et de l’alimentation …


ECHOS RURAUX


Un village, quelque part en France. Thomas, jeune agriculteur fait face au décès soudain de son
père. Sa soeur, partie depuis des années à Paris, refait surface. Mais le père avait de nombreuses
dettes qui menacent la survie de l'exploitation. La fratrie est clivée, le dialogue quasi impossible.
Pourtant il faut rapidement trouver des solutions, et pour sauver l’exploitation, toute la commune
va s'engager.
À travers un drame familial, c'est l’état de la politique vis-à-vis des communes rurales.
Au croisement du théâtre documentaire, de la fiction et du théâtre politique.
Échos ruraux est une écriture de plateau, tirée d’une collecte de paroles d’habitants. C’est la 4ème création de la Cie les Entichés.


Avec : Aurore Bourgois Demachy, Charles Dunnet, Virginie Ruth Joseph, Clémentine Lamothe, Aurélien Pawloff, Romain Picquart et Loris Reynaert
Dramaturgie : Karine Salher et Thomas Bouyou
Création lumière : Orazio Trotta
Création sonore : Timothée Langlois
Costumes : Carole Nobiron
Scénographie : Marion Dossikian et les ateliers de la Maison de la Culture de Bourges - Scène Nationale
Musique originale : Korfall


Voi(e.x.s)

  • Jeu. 7 mai 2020 à 20 h 30
  • L'étoile du nord - Paris

MUSIQUE - THÉÂTRE


Voi(e.x.s)


Chorégraphie : Alexandra Lacroix


Suite à sa performance d’octobre sur le site Chapelle Charbon, la Cie MPDA – Alexandra Lacroix importe son expérimentation musicale et physique du site en chantier au coeur du théâtre. Perte des repères, écoute à 360°, une expérience sensorielle unique !


RECYCLONS-NOUS! - Ce qui m'est dû

  • Jeu. 14 mai 2020 à 19 h 30 + autres dates
  • L'étoile du nord - Paris

RECYCLONS-NOUS !
Notre terre va mal !
Nous sommes alertés depuis plusieurs années que nous malmenons notre terre mère.
Des artistes s’emparent de ce sujet en questionnant la place de l’agriculture aujourd’hui, son rôle et les enjeux pour notre alimentation de demain. Nous ferons aussi un parallèle entre notre parcours de vie et l’évolution de l’environnement au fil du temps, au fil de nos pratiques.
Nous poursuivrons ces soirées par des rencontres/ débats avec des spécialistes de l’environnement, de l’agriculture et de l’alimentation …


DANSE - THEATRE - JEUNE PUBLIC
à partir de 10 ans


Ce qui m’est dû
Mise en scène et chorégraphie : Héloïse Desforges


Un moment de théâtre chorégraphique qui part de l’intime et du corps pour questionner crûment le politique : Héloise Desfarges et Antoine Raimondi racontent par la danse et le jeu, l’histoire de leur prise de conscience écologiste.
Puisant dans les pensées de Naomi Klein, André Gortz, du Comité Invisible, le duo activiste artistique témoigne d’une alternative politique. De la ZAD à la COP, ils traversent les territoires du débat et récoltent les discours entendus, de la pharmacienne au président.
La danse s’oralise, le verbe s’incarne et le spectateur s’identifie, invité à la responsabilité conscience, à une créativité lucide.


Avec : Heloise Desfarges, Antoine Raimondi
Accompagnement artistique: Jérémie Bergerac
Ecriture : Héloise Desfarges, Antoine Raimondi, Jérémie Bergerac
Production : Association Ahouai Nansi Tropbien / la Débordante Cie


RECYCLONS-NOUS! - Noureev

RECYCLONS-NOUS! - Noureev

  • Mer. 27 mai 2020 à 16 h + autres dates
  • L'étoile du nord - Paris

RECYCLONS-NOUS !
Notre terre va mal !
Nous sommes alertés depuis plusieurs années que nous malmenons notre terre mère.
Des artistes s’emparent de ce sujet en questionnant la place de l’agriculture aujourd’hui, son rôle et les enjeux pour notre alimentation de demain. Nous ferons aussi un parallèle entre notre parcours de vie et l’évolution de l’environnement au fil du temps, au fil de nos pratiques.
Nous poursuivrons ces soirées par des rencontres/ débats avec des spécialistes de l’environnement, de l’agriculture et de l’alimentation …


THEATRE - JEUNE PUBLIC
à partir de 13 ans


Noureev


Noureev est un seul en scène théâtral qui traverse la vie hors du commun du danseur à la lumière de la jeunesse d’aujourd’hui. De la désobéissance à l’homophobie, de l’exil à la passion libératrice : Noureev nous confronte aux enjeux de notre temps.


Mise en scène : Antoine Colnot Écriture : Anne Rehbinder Scénographie et lumières : Laïs Foulc Assistante à la mise en scène : Anne Jeanvoine Avec : Antoine Colnot